Tripy, online community spirit

Subscribe to our mailing list
First Name:

Last Name:
Email:
Language:
Newsletter
Technical updates
HTML Txt





Road book: Around Belgium - Stage II - from Sluis to Ghent Estimated duration : 3h.  107 Km Code 367

(1 Comments)


Retrouvez "Toute la Belgique à Moto" de André Paquay aux éditions de rouck 2007

Road book published in Moto 80 nr 583 of 19 December 2003
By André Paquay (texts and pictures)

Lors de l’épisode précédent, nous nous étions arrêtés à Sluis. C'est donc de là que nous repartons en vue de faire un nouveau petit bout de chemin ensemble tout autour du pays. Cependant notre tour de Belgique devra s’éloigner un tantinet de la ligne des frontières. Passer à côté de Damme, Bruges ou Gand, voilà qui serait inconcevable.


Les jeux de l’amour et du hasard

Démolie, voilà le sort de Sluis (aux Pays-Bas) après la seconde guerre mondiale. Mais nos voisins bataves allaient-ils se laisser conquérir par le béton après avoir échappé aux hordes teutonnes ? Que nenni savez-vous ! Dès lors, la mignonne cité allait renaître de ses cendres telle qu'elle avait été auparavant. A cette reconstruction, il fallait ajouter une citadelle encore intacte (faut dire que comme chez nous, lors de la Blitz Krieg, les fortifications hollandaises avaient juste servi de bivouac aux troupes allemandes), un moulin du XVIIe, et l'on pouvait obtenir un chouette coin touristique même si, à l'époque, le terme n'était pas encore entré dans les mœurs économiques. De là, vous comprendrez la profusion de restos sympas tant pour la déco que pour les prix pratiqués. Vous comprendrez aussi l'attrait que la ville exerce sur les motards d'autant plus qu'un bar, le Rock Boo Blues, leur est dévolu.
Bien sûr certains naïfs (et j'en étais, oui, oui !) s'étonneront de la réputation sulfureuse de l'endroit. Cela tiens de l'époque où les sex-shops étaient encore interdits en Belgique et où Sluis, destination perverse à 3 km seulement de la frontière avait trouvé dans ce créneau un débouché (si je peux me permettre cette expression ?) dans ce secteur. Les quelques établissements qu'il reste font désormais figure de folklore et il n'est pas rare de voir Papy et Mamie se faire tirer le portrait devant une vitrine aux invitations plutôt chaudes. Alors, n'ayez plus honte d'aller à Sluis et profitez de cette charmante petite ville.
Mais comme nous ne sommes pas ici pour visiter des sex-shops et qu'il est encore tôt pour se restaurer, en route ! Et tant qu'à faire, il est peut-être temps de retourner vers la Belgique.

Le jeu de Damme

Vous êtes en Zélande : paysage où architecture, nature et culture se mêlent sans s'entrechoquer. Face à ce plat pays où les canaux disputent aux champs l'attrait de la sérénité et du calme, il est difficile de s'imaginer que cette étendue est le résultat de 800 ans de luttes de l'homme contre la mer. Le paysage a évolué. Il est passé d'une région de marais à une campagne productive sans pour autant perdre de sa poésie. Cependant, si certains veulent retrouver l'antique sensation, le Zwin, tout proche la leur rendra. Sur le trajet qui va vous mener à Damme, le paysage est une vaste prairie avec de loin en loin des arbres alignés marquant le trajet, ici d'une route, là d'un canal. Dans cet océan de vert, les îles sont de belles maisons cossues ou de grosses fermes flamandes. Les motards et les touristes ne s'y trompent pas, ce sont essentiellement eux qui croisent sur cette portion du trajet.
La route n'est pas qu'un long bitume tranquille, elle vous réserve de jolis patelins comme Oostkerke, “ mooiste dorp van West-Vlanderen ” (le plus beau village de la Flandre Occidentale) un peu avant Damme. C'est un charmant bourg de petites maisons blanches aux volets peints. L'église en gothique de la côte est très impressionnante. Il s'agit d'une tour massive ; un cube posé sur la surface plane de la campagne. On ne peut s'empêcher de penser à La chanson de Brel et plus particulièrement au passage qui évoque les clochers.
Ensuite, nous vous emmenons rejoindre le canal Bruges-Sluis par de petites routes très étroites, bordées de la blondeur des blés (quand la balade a été réalisée, il y en avait. En hiver, ce serait étonnant, à moins d'un micro-climat??!). La portion du canal Bruges-Sluis où vous arrivez est des plus champêtres. Partout ce sont des arbres, des roseaux et parfois de grandes prairies. La prudence est de mise, les cyclistes et autres utilisateurs de rollers sont légions.
Arrivé à Damme, vous pouvez bien sûr sauter au-dessus des pions mais surtout n'en oubliez pas, ou il y aura soufflette. Et comme souffler n'est pas jouer, arrêtez-vous un moment. De l'autre côté du canal, un banc, juste devant un magnifique moulin, vous propose la halte pique-nique. Je ne vais pas vous faire l'injure de vous rappeler que Damme est née de la nécessité pour Bruges d'avoir un accès à la mer. Que suite à une tempête, un chenal s'est ouvert dans le Zwin en 1134. Que ce chenal appelé "dam" donna son nom à la ville et qu'après, très vite, un canal relia Damme à Bruges. Non, je ne vais pas vous rappeler ça tout de même. C'est un siècle plus tard, après l'incendie de la ville par le roi de France (Philippe Auguste) que les Dammois se lancent dans l'édification des superbes édifices qui sont encore aujourd'hui, en bonne partie, pour l’attrait de la petite cité. L'église Notre-Dame est un point de vue à ne pas manquer puisque pour une obole, on a accès au sommet de la tour. Panorama exceptionnel mais d'un seul côté, l'autre étant mangé par l'urbanisation.

Jeux d’eaux

Quittant Damme depuis sa superbe place à l'hôtel de ville gothique, on rejoint le canal pour repartir dans une ligne droite traversant la campagne brugeoise. Le canal n'est pas visible, il dort en haut du remblai. Damme et Bruges ne sont pas sans évoquer l'époque médiévale et le bruit des tambours résonne dans votre casque en même temps que vos roues avalent les dalles de béton qui mènent à Bruges, l'immersion est totale (espérons tout de même qu'elle ne se termine pas dans le canal).
Si l’ensablement du Zwin a sonné le glas de l’essor économique brugeois, il a permis de figer la cité en plein seizième siècle et ce pour le plus grand bonheur du visiteur contemporain. Notre flânerie nous mène à la Grand-Place. Les pandores de la maréchaussée brugeoise affectés à la garde de cette prestigieuse esplanade feraient d’ailleurs bien de suivre une formation en amabilité mais bon, nous ne sommes pas là pour polémiquer. Cela dit, passé la mauvaise humeur du policier embêté par la présence d’un reporter sur “ sa ” place, nous avons pu nous rassasier de l’endroit. Bruges et sa place, c’est évidemment ce superbe beffroi débuté au XIIIe siècle et qui du haut de ses 83 m fait résonner le célèbre carillon. Sous le beffroi, ce sont les halles et tout autour de la place, un ensemble d’estaminets et de restaurants où vous pourrez vous rassasier en victuailles et liquides de toutes sortes. Pour le reste, une description serait trop fastidieuse et nous vous invitons à visiter la ville muni d’un petit guide car il ne faudrait pas manquer l’église Notre-Dame qui abrite entre autres, une madone de Michel Angelo (pas la tortue Ninja, l’artiste), les mausolées de Marie de Bourgogne et de Charles le Téméraire. Elle aussi du XIIIe siècle, elle envoie culminer sa flèche à 122 m de haut.
Bruges n'est pas la Venise du Nord uniquement à cause de ses canaux mais aussi pour toute cette architecture Renaissance flamande extraordinaire. On traverse de petites rues telles celles du ghetto de Venise où l'architecture a été respectée à travers les âges. Comme à Venise, on trouvera des palais avec les pieds dans l'eau, disséminés à travers la ville. Dès lors, délaissez votre destrier de métal et pavoisez pendant une heure ou deux dans la belle cité tranquille, comme le font beaucoup de ces chevaliers modernes bardés de cuir (ou de Goretex) plutôt que de métal.
Cependant, le propre du chevalier errant, c’est d’errer. Vous revoilà chevauchant votre noble machine sur les petites routes, quittant l’oppression des villes pour la légèreté des campagnes…

Jeux de mains, jeux de Gand

A Moerkerke, ne vous laissez pas happer par les indications "château", il ne s'agit que d'une grosse bâtisse qui sert d'hôtel. Vous vous dirigez à nouveau vers le pays des tulipes pour les poètes, du fromage pour les gourmands, des sex-shops pour les pervers et du cannabis pour les fumeurs de oinjes (coooool !) mais vous n'irez pas très loin en ces plates terres ; jusque Eede puis retour Belgïe. La petite route pavée traverse les champs. Elle est bordée de maisons aux volets sombres et aux briques rouges. Plus loin, on se reprend une autre petite route pavée à travers champs suivie d'une nationale ondulante jusque Phillipine, retour aux pays des tulipes. Vérifiez bien que vous êtes à Philippine et non aux Philippines car dans ce deuxième cas, vous êtes allés trop loin ; le plus simple alors, c'est de faire demi-tour.
Comme pour la visite de Bruges, nous allons faire une petite entorse à notre trajet et quitter le bord de la Belgique pour nous diriger vers Gand, ville éminemment culturelle. Pour ce faire vous allez profiter du canal Gent-Terneuzen qui vous introduira dans la ville des comtes calmement (pour ne pas dire canalement). D'ailleurs, avant de passer dans les installations du port industriel, vous aurez droit au port de plaisance et donc, à la compagnie de superbes vaisseaux de plaisanciers. Cependant, avant de vous repaître de vieilles pierres vous allez pouvoir titiller un moment la poignée puisque votre joyeuse entrée à Gand se réalisera via le ring. Attention tout de même, vous êtes en Flandre et ça flashe à tout va.
Gand se targue d’être la ville d’art flamande abritant le plus de bâtiments protégés. Il est vrai que la ville concentre les joyaux architecturaux puisqu’on y dénombre deux châteaux forts moyenâgeux, cinq abbayes, trois béguinages, des dizaines de bâtiments historiques accompagnés de dix-neuf musées, ce n’est pas rien ! Notez encore que c’est dans la cathédrale Saint-Bavon que l’on vient de tous les pays du monde pour admirer l’Agneau Mystique de Van Eyck.
Pour vous présenter face au château des Comtes, il vous faudra, peut-être, tel un manant, abandonner votre destrier, le temps de vous laisser envahir par la puissance de la forteresse. Cet imposant édifice du XIIe siècle recèle outre des salles historiques, une crypte et des oubliettes, une impressionnante chambre de torture doublée d’un musée d’objets de justice. Attention, une partie du centre de Gand est interdit à la circulation et parfois, lors de certaines manifestation, le château n’est pas accessible non plus.

A visiter

Damme
Croisière Bruges-Damme, canal Napoléon, à bord d’un navire à aubes
La tour de l’église Notre-Dame
Musée Thill Uilenspiegel : (musée archéologique) 050/35.33.19
L’hôpital Saint-Jean : 050/35.46.21
L’hôtel de ville : 050/36.14.96
Office du tourisme de Damme : 050/35.33.19

Bruges
Brasserie de Halve Maan (depuis 1546) 050/33.26.97
Brasserie de Gouden Boom (depuis 1587, Blanche de Bruges) 050/33.06.99
Maison de Béguine (musée du folklore et condition de vie)
Le Beffroi (mécanisme d’horloge, carillon et panorama)
Musée Memling, ancien Hôpital Saint-Jean (hôpital moyenâgeux avec œuvres de Memling)
Le Musée du Diamant : 050/34.20.56
Pour tout renseignement : Direction et Secrétariat des musées municipaux : 050/44.87.78
Office du Tourisme de Bruges :050/44.86.86

Gand
Le Château des Comtes : 09/225.93.06
Le Beffroi : 09/233.07.72
Ruine de l’Abbaye Saint-Bavon et Musée Lapidaire (attention, à l’heure où nous écrivons, l’abbaye est fermée au public) 09/269.37.30
Musée de l’Histoire de la Médecine : 09/223.08.32 (attention, pas de présentation en français)
Cathédrale Saint-Bavon : 09/233.53.11
Hôtel de ville (remarquable, voir salle de la Paix et salle du trône) : 09/233.53.11
Office du Tourisme : 09/225.36.41
   
Around Belgium - Stage II - from Sluis to Ghent - Download this Road Book in paper version Around Belgium - Stage II - from Sluis to Ghent - Download Road Book
 
Comments - Around Belgium - Stage II - from Sluis to Ghent

sfsdf  - 20-07-10
sdfsdfs




Name Rating
Comment

Attention: No link, URL or email adress allowed.

 

» Send





 

NEW: Austria-Tour Day 10

NEW: Austria-Tour Day 9

NEW: Austria-Tour Day 8

Tripy RoadTracer Pro WEB Initiation



     
Tripy uses Tele Atlas maps. Click to visit. Tripy SA - N°Ent. : BE 0873.678.307 | Copyrights ©2010 | Contact us Media*A web agency